top of page
  • Photo du rédacteurSam

Barbe ou pas barbe?


Les humains ont toujours été fascinés par la barbe. L'une des plus anciennes représentations de la barbe est constituée par les mystérieuses peintures rupestres du paléolithique supérieur, qui remontent à au moins 30 000 ans.


Depuis le 15e siècle, la barbe est associée à la masculinité, à la robustesse, à la royauté et au nationalisme. Il est intéressant de noter qu'en Égypte ancienne, le rasage était considéré comme immoral et que seules les prostituées se rasaient le visage. La barbe a atteint le sommet de sa popularité au cours du 17e siècle. À cette époque, les hommes portaient la barbe lorsqu'ils effectuaient des tâches comme la chasse ou étaient membres d'une marine. Ils considéraient la barbe comme une marque de virilité, de dureté et de masculinité. C'était un contraste marqué avec le look rasé de près qui a été privilégié jusqu'alors. À l'époque médiévale, les hommes ne se laissaient pousser la barbe que s'ils pouvaient se le permettre. Par exemple, les barbiers demandaient plus d'argent pour raser les poils du visage que pour les tailler.


Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux soldats américains portaient la barbe parce qu'ils pensaient qu'elle leur portait chance au combat. Sans oublier les barbus, nos chers soldats de la première guerre mondiale qui n'avait guère le temps de se raser au front, ce qui leur donner un image singulière à cette époque.


Certaines cultures ont considéré les hommes barbus comme des leaders et des personnalités importantes, presque mieux que les hommes rasés et considéraient comme irrespectueux le fait de toucher ou même de regarder la barbe d'un homme, ce qui signifiait que les gens devaient respecter ceux qui la portaient. Les hommes barbus sont perçus comme plus masculins et plus attirants que ceux qui ne portent pas la barbe. En fait, certaines figures politiques célèbres portaient la barbe, ce qui a joué un rôle déterminant dans leur réussite. Les barbes portées par ces hommes étaient souvent un signe de leur pouvoir et de leur statut.


Dans certaines études, les chercheurs ont constaté que les femmes préféraient les hommes barbus à ceux qui étaient rasés de près. Ils ont également constaté que les femmes considéraient les hommes barbus comme plus attirants pour les relations à court terme, mais pas nécessairement pour les relations à long terme. Ils ont également constaté que les hommes barbus étaient perçus comme plus masculins, plus âgés et plus forts que leurs homologues bien rasés.


Dans tous les pays, les partis politiques ont, par le passé, favorisé la pousse de la barbe chez leurs dirigeants. Certains spécialistes pensent qu'il s'agissait d'une tentative pour souligner la masculinité et le pouvoir de ces personnalités, tandis que d'autres affirment que cela permettait aux partis de se démarquer. Cela ne signifie pas que les hommes barbus sont universellement plus séduisants que ceux qui n'ont pas de barbe, mais simplement qu'ils ont un léger avantage lorsqu'il s'agit d'attirer les femmes.


Cependant, d'autres études montrent que les femmes préfèrent les hommes rasés de près. Ces études ont révélé que les femmes préfèrent généralement les hommes qui n'ont pas de poils sur le visage, car ils sont perçus comme plus séduisants et masculins. L'étude a également révélé que les hommes barbus étaient perçus comme moins attrayants que les hommes rasés de près, avec une barbe ou une barbe complète. Cela peut s'expliquer par le fait que la barbe est associée à la maturité, à la domination et au statut. Les hommes portant la barbe sont également perçus comme plus masculins que ceux qui ne la portent pas. Les barbus peuvent également être perçus comme plus intelligents et plus puissants que ceux qui ne la portent pas.


Une autre étude axé sur le domaine professionnel a révélé que les employeurs étaient plus enclins à embaucher des hommes portant une barbe que ceux qui n'en portaient pas, même lorsque tous les autres facteurs étaient égaux. Tout au long de l'histoire, la pilosité faciale a été un symbole de masculinité, ainsi que de royauté et de noblesse.


Alors plutôt barbe ou pas?

Comments


bottom of page